Lead-analytics

Ascom équipe la Résidence des Hautes Bruyères d’une solution de supervision qui améliore le bien-être de ses 120 résidents | Collaboratif
Lost Password?

A password will be emailed to you. You will be able to change your password and other profile details once you have logged in.

Ascom équipe la Résidence des Hautes Bruyères d’une solution de supervision qui améliore le bien-être de ses 120 résidents

Pour garantir une meilleure gestion des appels malades, L’EHPAD « La Résidence Les Hautes Bruyères », situé à Bonsecours, a installé une solution globale de communication interne la suite logicielle Ascom Mercury, permettant d’améliorer l’organisation des équipes, l’analyse des motifs d’appels, la mise en place d’un système anti-fugue ainsi que d’un contrôle d’accès aux logements, tout en offrant un service de qualité aux résidents. Spécialisé dans l’accompagnement de la dépendance et soucieux du confort de ses résidents, l’établissement dispose de 120 lits, dont 6 pour les séjours temporaires, répartis en studios de 36 à 50 m2 ainsi que d’un Pôle d'Activité de Soins Adaptés (PASA) proposant un accompagnement spécialisé pour les résidents atteints de la maladie d'Alzheimer.

L’analyse approfondie des appels : un gain de temps et d’efficacité pour le personnel soignant

Pour la direction de la Résidence des Hautes Bruyères, il est important d’avoir un panorama complet de l’activité quotidienne des soins en chambre et d’adapter les ressources efficacement en suivant les variations des urgences. Depuis l’installation du système de supervision des chambres d’Ascom, plusieurs fonctionnalités facilitent l’organisation et optimisent le management des équipes de l’établissement. Le bâtiment étant extrêmement long, la solution Ascom Mercury permet d’affecter les bonnes ressources aux bons endroits et au moment opportun.

La solution donne une analyse précise des raisons des appels, des accompagnements et des habitudes des résidents. Cette récolte de données permet aux personnels d’avoir une approche personnalisée du management de chaque résident, d’anticiper leurs attentes, d’améliorer leur bien-être et de déterminer à l’avance les effectifs nécessaire durant les pics d’activité.

« Aujourd’hui nous avons la chance de bien connaître les habitudes de nos résidents, donc il y a des planifications pour les activités et les visites. Nous les localisons en temps et en heure. Nous n’avons plus d’appels en continu, ce qui est un gain en efficacité incontestable pour nos équipes qui peuvent agir sans être importuner par des appels qui ne sont pas localisés dans leur secteur d’intervention » explique Julie Bia, directrice de la Résidence des Hautes de Bruyères.

Cet instrument a également comme objectif de réduire les d’appels qui entraînent des déplacements inutiles des personnels. « Nous avons remarqué qu’un personnel de nuit peut être amené à effectuer un trajet de près de 5 km pendant ses heures de travail. Ainsi, quand il doit acquitter un résident qui utilise son bracelet pour demander l’heure, il y a une perte de temps considérable pouvant être évitée grâce à l’analyse approfondie d’Ascom Mercury ». L’étude des appels a permis de mettre en lumière que six résidents totalisaient près de 70% des appels. Ce volume d’appels a réduit de 30% grâce à la solution qui a permis de mieux traiter la demande des patients et de mieux y répondre.

Allier sécurité et confort pour chaque résidents, deux priorités indissociables

La priorité des équipes de la Résidence des Hautes Bruyères est de sécuriser le bâtiment pour maximiser le confort des résidents. Pour pallier les difficultés rencontrées dans l’urgence, la transformation totale du système initial obsolète, a été nécessaire. Aujourd’hui tous les résidents sont équipés de médaillons ou bracelets connectés aux balises placées sur l’ensemble de l’établissement. Ces bracelets et médaillons sont équipés de boutons d’appels permettant l’identification de l’endroit de l’appel et des directions empruntées par les résidents.

La suite logicielle Ascom Mercury permet un paramétrage individualisé en fonction de chaque résident, contrôle l’accès aux chambres, aux endroits dangereux tels que les escaliers, les ascenseurs, les portes mais aussi les entrées et sorties, les motifs des appels et intègre également un système anti-fugue.

« Nous sommes parfois confrontés à des situations critiques nécessitant une bonne coordination des équipes. Avec près de 120 résidents évoluant sur plusieurs niveaux dans un espace de plus de 200 m2, nous voulions installer une solution technique adaptée à notre environnement », déclare Julie Bia. « Le côté “sur-mesure” de la solution Ascom nous permet de personnaliser l’accompagnement de chaque résident ».

Les personnels sont, quant à eux, équipés de terminaux mobiles qui re segmentent en raison d’un paramétrage, les appels en fonction de l’étage et du motif de l’alerte. « Si l’affectation d’un personnel est au premier étage, il ne recevra que les appels des résidents situés au premier étage », précise la directrice. « C’est un paramétrage qui alerte la personne la plus apte à répondre au problème ».

Ce système averti également les personnels lorsqu’un résident qui risque de fuguer, sort du périmètre autorisé et court un éventuel danger. Toutes les données récoltées par la suite logicielle peuvent être examinées à tout moment par les personnels encadrants de l’établissement.


Partager cet article




Sur le même sujet...

Aucun Commentaire